Lettres inédites de Bordiga et des autres

A lire sur le blog de Jean-Louis Roche, Le Prolétariat Universel : des lettres inédites de Amadeo Bordiga, Suzanne Voute, Lucien Laugier, Gaston Davoust (1949-1956)

Les forces de la Révolution semblent se terrer, et le grand Capital fait bombance au soleil. Mais nous qui ne sommes pas intoxiqués par l’alcool de l’idéologie bourgeoise, avec le radar historique de la doctrine marxiste — un radar sur l’écran duquel on ne lit pas de mensonges — nous avons retrouvé dans la brume des fonds marins de Nantucket, dans le limon amer des marais du désert arabique, nous avons retrouvé, accomplissant son oeuvre inépuisée, la Vieille Taupe, qui creuse la malédiction d’infâmes formes sociales et prépare leur lointaine, mais sûre, explosion.

(Amadeo Bordiga, Le sinistre roman noir de la décadence sociale moderne, Il Programma Comunista, 24 août 1956)