[Dominique Karamazov] Lordstown 1972 (1973)

La brochure Lordstown 1972 fut écrite après la dissolution de l’Organisation des jeunes travailleurs révolutionnaires (OJTR). C’est par commodité, à cause de la loi, que ce texte fut publié en tant que supplément au journal Quatre millions de jeunes travailleurs. Il ne s’agissait pas principalement de faire l’éloge de la destruction de l’outil de travail, mais de faire savoir à quel point extrême la révolte des O.S. contre leurs conditions de travail pouvait aller. Il s’agissait aussi de souligner le lien entre l’activité de révolte prolétarienne d’une part et, d’autre part, une activité post-salariale et communiste. En refusant les classiques médiations chères aux militants sociaux-démocrates et staliniens : « la conscience », le « parti », le passage de l’économique au politique (Dominique K., 2003)

Lordstown 1972 ou les déboires de la General Motors
Lordstown 1972 (deutsche Übersetzung: Schwarze Protokolle)
Lordstwon 1972 – Produktive Sabotage (deutsche Übersetzung: Wildcat)


1 Antwort auf „[Dominique Karamazov] Lordstown 1972 (1973)“


  1. 1 Der Aktivismus als höchstes Stadium der Entfremdung (1972) « Espace contre ciment Pingback am 08. Mai 2013 um 9:26 Uhr
Die Kommentarfunktion wurde für diesen Beitrag deaktiviert.