Martin Glaberman (1918-2001)

Martin Glaberman, qui vécut à Detroit, du temps que cette ville était la capi­tale de l’auto­mo­bile, est mort le 16 déc­embre 2001, âgé de 83 ans.

Dès 13 ans, il avait adhéré à un groupe social-démoc­rate, Young People Socialist League, et de là avait rejoint les trots­kys­tes du Socialist Party. Au début des années 1940, il s’était retrouvé avec CLR James (alias Johnson), d’accord avec ses ana­ly­ses sur le marxisme, et avec lui rompit avec le trots­kysme, pour former la ten­dance Johnson-Forest qui forma le groupe Correspondence (avec la publi­ca­tion du même nom) puis Facing Reality (voir un arti­cle de Loren Goldner sur Facing Reality).

Lorsque ce groupe fut dis­sous, Martin Glaberman fonda les éditions Bewick et y publia de nom­breu­ses bro­chu­res et livres sur la condi­tion ouvrière amé­ric­aine, notam­ment dans l’auto­mo­bile. Ce cou­rant indép­endant amé­ricain fut dans les années 1950 en contact étroit avec Socialisme ou Barbarie (peut-être des contacts existèrent-ils entre la ten­dance Chaulieu-Montal et la ten­dance Johnson-Forest au sein même du PCI trots­kyste, avant même la sortie pres­que concom­mit­tante de ces deux noyaux des bataillons trots­kys­tes, et avant la cons­ti­tu­tion de Socialisme ou Barbarie).

Un cama­rade cana­dien com­mente ainsi la per­son­na­lité de M. Glaberman : « Bien qu’ayant un pro­fond res­pect pour Lénine et une étr­ange posi­tion sur les mou­ve­ments de libé­ration natio­nale, il sou­te­nait indéf­ec­tib­lement et fer­me­ment la pos­si­bi­lité pour les tra­vailleurs de chan­ger le monde. Ses cri­ti­ques des syn­di­cats étaient très per­ti­nen­tes. »

Un de ses der­niers ouvra­ges, coécrit avec Seymour Faber, Working for Wages : The Roots of Insurgency (Le sala­riat, les raci­nes de la rév­olte) a été tra­duit dans Echanges, avant d’être publié aux éditions Acratie.

Voir aussi Revolutionary Optimist, an inter­view with Martin Glaberman (15th January 2000)

Une cri­ti­que (en anglais) de Working for Wages a été publiée dans Discussion Bulletin (jan­vier-avril 2001). Nous n’avons pas trouvé trace sur Internet de cette cri­ti­que, à laquelle Martin Glaberman a rép­ondu par une lettre publiée dans le numéro de déc­embre 2001 de Discussion Bulletin.

[On lira ces critiques parues dans le DB ici]

Echanges et mouvement