Lettre de Trop loin – Sur la composition de classe (2002)

„(..) c’est toujours une fraction du prolétariat „neuve“ (..) qui provoque les crises révolutionnaires (car) l’évolution du capital (..) déplace son „centre“ et par là même le „centre“ du prolétariat. Ce furent les artisans en 1871, les OP en 1917-21, les OS de 1960 à 1973. Ce seront les catégories du tertiaire qui provoqueront la prochaine crise révolutionnaire.“ (Bulletin Critique, Rouen, n°5, 1980)
L’affirmation vaut moins comme prévision que dans sa façon d’aborder le problème. Chaque cycle met en jeu des forces particulières au capitalisme et au prolétariat : autour de 1917, les salariés animant le „secteur I“ (forges, mines, biens de production, chemins de fer); dans la période keynésienne, les salariés des industries de consommation alors à la pointe de la valorisation. N’y cherchons pas le secret du capitalisme ou de la révolution : il n’y a là que des catégories en lesquelles les autres salariés se reconnaissent, parce qu’elles représentent l’universel et l’universalisant d’une époque.
Sauf si l’avenir diffère totalement du passé, on peut supposer que les catégories jouant un rôle décisif dans l’économie, et donc dans la société puisqu’elle est régie par l’économie, aient une part privilégiée dans l’évolution historique future. Il ne s’agit pas de remplacer la machine-outil par l’ordinateur et l’atelier par le bureau, et de miser sur l’opératrice de saisie au lieu du métallo, mais de voir ce qu’englobe et signifie l’informatisation, qui justement dépasse la coupure employé/ouvrier. Le tertiaire d’exécution, au XXIème siècle, concerne bien plus que l’employée de bureau et le vendeur. I1 réunit la caissière, le magasinier, le salarié d’un centre d’appel ou d’une entreprise de vente par correspondance, le chauffeur routier, le monteur d’ordinateur, etc. [Lettre de TropLoin, Il va falloir attendre (2002)]


1 Antwort auf „Lettre de Trop loin – Sur la composition de classe (2002)“


  1. 1 Neues aus den Archiven der radikalen (und nicht so radikalen) Linken « Entdinglichung Pingback am 26. Mai 2010 um 10:41 Uhr
Die Kommentarfunktion wurde für diesen Beitrag deaktiviert.